Alors que l’affaire a été classée sans suite par la justice brésilienne l’été dernier, Neymar risque de nouvelles poursuites pour atteinte à la vie privée de la bimbo Najila Trindade.

Décidément, Neymar n’arrête pas de faire la Une des journaux brésiliens. Après avoir scandalisé le pays en bafouant les règles de confinement imposées aux voyageurs en provenance de pays à risque, le joueur du PSG fait de nouveau parler de lui. Cette fois-ci, c’est plus précisément Maître Cosme Araujo, l’avocat de la femme ayant accusé le footballeur de 27 ans de l’avoir agressée sexuellement dans une chambre d’hôtel parisienne l’année dernière, qui a relancé l’affaire.

Dans une interview accordée au quotidien Veja, il indique que Neymar « doit payer pour le crime de publication d’informations personnelles d’une femme sans son consentement. On a le sentiment que le joueur est intouchable, mais il devra payer », a lourdement insisté l’avocat de Najila Trindade, précisant que sa cliente souffre de dépression depuis cette affaire surmédiatisé. L’attaquant du PSG est en effet accusé d’avoir publié des photos d’elle sur les réseaux sociaux après la plainte pour agression sexuelle. La justice brésilienne devrait prochainement s’emparer du dossier pour délibérer.