Cesc Fabregas va retrouver Arsenal ce dimanche à l’occasion de la 7e journée de Premier League. Pas forcément quelque chose auquel s’attendait le Catalan, lui qui se voyait finir sa carrière à Barcelone

Chelsea-Arsenal direct commenté

Il avait dit qu’il ne porterait sans doute jamais un autre maillot en Premier League que celui d’Arsenal. Et pourtant, le joueur formé à la Masia de Barcelone sait qu’il peut se passer énormément de choses dans le football professionnel, surtout en période de transferts. Ainsi, pour celui qui pensait sûrement finir sa carrière dans le club de ses débuts lorsqu’il a signé à Barcelone en 2011, les choses ne se sont pas passées comme prévu pour l’Espagnol. Mais Cesc Fabregas n’a jamais pu exprimer tout son talent dans l’équipe de Barcelone, étant positionné sur les ailes et parfois même sur le front de l’attaque. Une situation qui poussé le joueur a changé d’air l’été dernier : Dans le football, les choses vont vite. Si j’ai quitté Arsenal, c’était parce que ça a toujours été mon rêve de jouer pour le Barça. Mais il est clair que cet été, je devais trouver la meilleure option pour moi.”

Wenger : Aucune animosité à l’encontre de Fabregas

Cependant pourquoi n’est-il pas retourné dans le club qui l’a révélé au grand public ? Et bien tout simplement parce qu’Arsène Wenger n’en avait pas besoin. Déjà bien fourni en ce ce qu’il concerne le milieu de terrain, le coach des Gunners a expliqué qu’il n’était pas interessé par le Catalan et qu’il n’avait rien contre son choix : “ Quand il est parti (en 2011, ndlr), nous avions acheté Mesut Özil pour renforcer le secteur offensif. Nous avions aussi Santi Cazorla, Jack Wilshere, Aaron Ramsey et Alex Oxlade-Chamberlain. Nous n’étions pas dans le besoin, c’est logique quand on regarde l’équipe. Il n’y a aucune animosité contre Fabregas” Bien évidemment, pas sûr que les supporters d’Arsenal soient aussi compréhensifs que le manager français, qui ne lui pardonneront sans doute jamais sa trahison, pour avoir signé dans un autre club londonnien.

Pour les Gunners en tout cas, il sera question ce dimanche d’effacer l’affront subi l’année dernière à Standford Bridge. Arsenal avait tout simplement explosé face aux Blues, encaissant un sévère 6-0. Une performance que Chelsea aura certainement du mal à reproduire. Mais l’équipe de José Mourinho est actuellement au top de sa forme, et il sera très dur pour Arsenal de contenir la vague bleu. Et Cesc Fabregas y sera, comme à son habitude, certainement pour quelque chose.

Alexandre Bourbon