Alors que la Ligue 1 referme ses portes vendredi soir à l’occasion de la 38e et dernière journée, la Premier League a déjà rendu son verdict. En Angleterre, la saison nous a apporté bon nombre d’émotions. Sport.fr vous propose de faire le bilan avec 6 événements qui ont marqué cette édition : de la course au titre incroyable entre Man City et Liverpool à la saison blanche de Man United.

 

Commençons cet article par la course au titre. Cette saison, les amateurs de foot ont pu se régaler car même si Manchester City a conservé son titre de champion, la lutte a été plus qu’acharnée. C’est bien simple, tout au long de la saison, Liverpool et Manchester City se sont livrés un duel intense. Le tournant fut un match entre les deux équipes. Le mercredi 3 janvier dernier, les Mancuniens l’emportent 2 buts à 1 et reprennent les commandes. Un match qui aurait pu se terminer autrement, si John Stones (défenseur de Manchester City) n’avait pas sauvé le ballon sur sa ligne à la 20e minute de jeu. Une action qui a fait basculer le championnat, car Manchester City a enchainé les victoires et n’a plus jamais craqué. Fait historique, lors de la réception de Leicester à l’Etihad Stadium à deux journées de la fin, c’est Vincent Kompany qui a inscrit le but libérateur. Le mythique capitaine des Cityzens termine en beauté, lui qui a signé à Anderlecht lors du mercato.

 

Dernier point, absolument fou : Liverpool a récolté 97 points avec seulement une défaite et 7 matchs nuls. Manchester City termine avec 98 points et 2 nuls pour 4 défaites. Cette saison, les hommes de Pep Guardiola entrent dans l’histoire en remportant les 4 trophées nationaux, à savoir Premier League, FA Cup, Community Shield et Carabao Cup.

 

Tottenham a changé de statut

 

Ce qu’il faudra aussi retenir de cette saison en Premier League concerne Tottenham. Les Spurs ont passé un cap et terminent 4e du championnat avec 71 points, à une seule longueur de Chelsea, 3e. Sous la houlette de Mauricio Pochettino, ils ont réalisé une très grosse saison et des joueurs comme Son ou encore Trippier se sont révélés. Avec un Harry Kane absent une bonne partie de la saison, les Londoniens ont réussi un très beau parcours, récompensé par cette finale de Ligue des Champions. Ils ont aussi fait la connaissance de leur tout nouveau stade, le Tottenham Hotspur Stadium. Une enceinte moderne qui peut accueillir jusqu’à 62 000 personnes. On retiendra que c’est Heung-min Son, le Sud Coréen qui est devenu le premier buteur de l’histoire sur cette pelouse.

 

Fulham, 116 millions d’euros et une relégation

 

Cette saison aura été marquée par des réussites, mais aussi des échecs. Et ce mot rime avec Fulham. Pourtant le club avait mis des moyens financiers de très grande envergure pour se maintenir et faire un grand championnat. De retour dans l’élite, le club de la banlieue de Londres a dépensé près de 116 millions d’euros pour son recrutement. Mitrovic (18,2 millions), Zambo-Anguissa (30 millions), Mawson (15,2 millions), Bryan (6 millions), Fabri (5,4 millions), Le Marchand (3,6 millions) et Jean-Michael Seri (27 millions d’euros). Au total, près de 12 joueurs sont venus renforcer l’effectif des Cottagers.

Côté entraîneur aussi, ça a bougé avec les arrivées de Claudio Ranieri en lieu et place de Jokanovic. Vainqueur de la Premier League avec Leicester, Ranieri a été limogé et c’est aujourd’hui Scott Parker qui est sur le banc. Une saison catastrophique pour une équipe qui termine 19e du classement avec seulement 7 victoires, 26 défaites et 5 matchs nuls.

 

Wolverhampton, la très belle surprise

 

Si Fulham a vraiment déçu, l’autre promu, Wolverhampton a été énorme. Les Wolves ont terminé aux portes de l’Europe avec 57 points et une très belle 7e place. Coachés par Nuno Espirito Santo, ils ont trouvé l’alchimie parfaite et ont su faire des bons coups durant leur mercato. Des bonnes opérations telles que Adama Traoré (20 millions), Willy Boly (12 millions) ou encore Diogo Jota (14 millions). Au contraire de Fulham, les Wolves ont équilibré leur équipe avec une grosse recrue sur chaque poste. Résultats, ils ont accompli de très belles choses et possèdent un bilan très positif face au top 6 du championnat (4 victoires, 4 défaites et 5 matchs nuls). Une saison parfaite, car Wolverhampton disputera la phase à élimination pour la prochaine Ligue Europa dans quelques mois. Comme quoi le travail aura vraiment payé.

 

Une saison marquée par un drame

 

Cette saison, la Premier League a été marqué par un véritable drame. Le 27 octobre dernier en 2018, l’hélicoptère du président et actionnaire de Leicester, Vichai Srivaddhanaprabha s’est crashé juste après un match. Après chaque rencontre de championnat au King Power Stadium, le président repartait dans son hélicoptère, directement posé sur la pelouse. Ce soir-là, le pilote a perdu le contrôle et l’appareil s’est crashé. Une nouvelle qui a choqué le club, la ville, mais aussi l’Angleterre et le monde du football. Pendant de nombreuses semaines et encore maintenant, des personnes lui rendent hommage avec des milliers de bouquets de fleurs aux abords du stade. Une très grande émotion pour un homme, qui était simple et très généreux. Rappelons qu’il aura remporter la Premier League en 2015-2016.

 

Une saison blanche pour Manchester United

 

Parmi les déceptions, on ne peut pas passer à côté de Manchester United. Alors que le club était revenu en Ligue des Champions, il a tout simplement raté sa saison. Une campagne 2018-2019 plus que compliquée pour un des clubs les plus riches du pays. Tout comme Fulham, les Reds Devils ont changé d’entraîneur en cours de route. De nombreuses tensions ont vu le jour dans le vestiaire entre José Mournho et ses joueurs. L’affaire Paul Pogba, ou encore Anthony Martial et même Luke Shaw… c’en était trop pour Ed Woodward qui a limogé le “Special One”. Et comme par magie, tout semblait aller mieux avec la nomination sur le banc d’Ole Gunnar Solskjaer. Celui qu’on appelle “baby face killer”, un ancien de la maison Red Devils a débuté par une série de 8 victoires consécutives, ainsi qu’une qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Sauf que depuis mars, l’équipe s’est totalement déréglée et son coach norvégien ne trouve plus les solutions.

Depuis le 27 février, les partenaires de Paul Pogba ont pris seulement 14 points sur 30, et surtout craqué dans les dernières journées. Finalement, Manchester United termine sa saison au 6e rang avec 66 points, 19 victoires, 10 défaites et 9 nuls. Ils seront en Europa League dans quelques semaines.

Bref, une saison pleine de rebondissement qui a vu le sacre de Manchester City, l’ennemi intime de Manchester United. Rendez-vous au mois d’août pour de nouvelles aventures anglaises !

Greg Zerbone