André Villas-Boas sera toujours l’entraîneur de l’Olympique de Marseille la saison prochaine. Cinq éléments ont été décisifs dans ce choix.

Malgré l’absence de visibilité sur l’effectif et en dépit du départ de son ami Andoni Zibuzarreta, le Portugais ne quitte pas le navire marseillais. Voici les cinq raisons qui l’ont poussé à prendre cette décision.

1. Le soutien des joueurs

Le vestiaire est derrière lui. Il l’a senti tout au long de la saison, et plus encore au cours des derniers jours, avec des échanges directs avec les cadres de l’équipe. AVB a su créer un collectif soudé. C’est la clé de la qualification de l’OM pour la prochaine Ligue des champions. Le Portugais ne veut pas abandonner les joueurs qui lui font confiance.

2. L’amour de la ville

André-Villas Boas se sent bien à Marseille. Il est adulé par les supporteurs phocéens. Sa famille se plaît dans la région. Sur le plan personnel, il n’a aucun intérêt à changer d’air.

3. Terminer le travail

En remontant l’OM au point de décrocher la deuxième place en Ligue 1 cette saison, AVB a prouvé qu’il était un grand entraîneur. Il veut maintenant faire la même démonstration au niveau européen. Présenté au début de sa carrière comme le successeur de José Mourinho, Villas-Boas n’a pas connu que le quart de la carrière de son mentor. Il veut sa revanche.

4. Une discussion franche avec Eyraud et McCourt

André-Villas Boas a eu une discussion franche et animée avec Jacques-Henri Eyraud et Frank McCourt. A défaut de garanties sur le recrutement, il a obtenu que certains joueurs soient conservés. Son contrat personnel a également été évoqué, avec sans doute une revalorisation salariale.

5. Le coronavirus

La crise mondiale liée à la pandémie n’est pas propice à une démission chevaleresque. Des entraîneurs libres pourraient ne pas retrouver de contrat de sitôt. AVB préfère avaler quelques couleuvres de la direction et conserver son poste, plutôt que de rechercher un nouveau club.