Ancien président de la FIFA, Sepp Blatter a donné son avis concernant la garde à vue pour Michel Platini. Le Suisse s’est montré vraiment très surpris en apprenant la nouvelle.

 

“Pour moi, c’est une très grande surprise (la garde à vue de Michel Platini, ndlr), car on a déjà parlé de tout ça. Je ne sais pas pourquoi on revient tout à coup sur cette affaire. Si la justice française souhaite m’entendre ? Je suis à sa disposition, comme à celle des justices suisse, allemande et américaine. Je l’avais dit lorsque j’ai quitté la FIFA, ou plutôt quand on m’a fait quitter la FIFA… Je ne peux que répéter ce que j’ai déjà dit et écrit, notamment dans mes deux précédents livres. Platini m’a téléphoné en me disant qu’il avait eu un entretien à l’Elysée avec Nicolas Sarkozy (le 23 novembre 2010, neuf jours avant le vote d’attribution de l’organisation du Mondial 2022 au Qatar) et que lui et ses amis pourraient voter pour le Qatar en raison d’intérêts économiques nationaux. Je lui ai demandé si Sarkozy l’avait forcé. Il m’a répondu que non, mais qu’il avait dit que ce serait bien de voter pour le Qatar. Et ça s’est passé comme ça : les quatre voix amenées par Michel (Platini) – la sienne et trois autres – ont fait pencher la balance et les Etats-Unis ont été battus.”