Il ne faut pas provoquer les dirigeants parisiens. C’est ce qu’on compris Florentino Perez et son équipe au cours des dernières semaines. Pour obtenir le recrutement de Kylian Mbappé pour la saison prochaine, le Real Madrid va faire preuve de diplomatie… et de tactique.

C’est un mal pour un bien, pense-t-on depuis quelques jours du côté de Madrid. La tentative sur Neymar a avorté, l’année prochaine la “Casa Blanca” visera… Mbappé. Le Français, auteur d’une superbe Coupe du monde, représente un potentiel plus grand encore que le Brésilien à long terme, tant sur les plans sportif que business. En outre, les dirigeants madrilènes ont compris avec le dossier Neymar que le passage en force n’était pas la bonne option dans les négociations avec les dirigeants qataris du PSG. Ils vont donc adopter une toute nouvelle méthode.

Première étape : respecter les dirigeants parisiens. Les prises de parole publiques du clan madrilène sont désormais contrôlées. La direction du club, mais aussi les joueurs, sont priés de ne pas faire de commentaire sur le mercato. Les (trop) nombreux appels du pied à Neymar ont torpillé sa venue, pense-t-on en haut lieu.

Deuxième étape : mise sur le fair play financier. Le PSG a obtenu un sursis, mais son dossier est toujours sur la table de l’UEFA. Une interdiction de recrutement voire une injonction à vendre des joueurs pourrait être décidé en cours de saison.

Troisième étape : préparer une offre irrefusable.  La Juventus a investi plus de 300 millions d’euros sur Cristiano Ronaldo… dont les deux tiers en salaire et prime de transfert. La clé est là : ne pas seulement compter sur le montant à proposer au PSG pour Mbappé, mais à l’offre globale adressée au joueur et à sa famille. Avec en plus des arguments financiers, des arguments sportifs : au Real Madrid, la fréquence de victoires en Ligue des champions est plus grande qu’au PSG…