Jean-Michel Aulas n’exclut pas l’idée de retirer l’OL de la bourse de Paris.

 

“Nous avions besoin d’entrer en Bourse pour monter notre projet de stade, mais il y a moins de raison aujourd’hui à être coté qu’il y a dix ans, même si je ne peux pas me prononcer sur l’avenir. Nous disposons aujourd’hui de moyens différents et de trois actionnaires très solides. Les actifs corporels de l’Olympique Lyonnais sont aujourd’hui valorisés à plus de 330 millions d’euros”, a-t-il expliqué au Progrès Eco.

Pour rappel, une sortie de cote prend généralement plusieurs mois. Il s’agit d’une procédure exigeante qui demande un fort investissement, en temps et en argent.