Ce n’est pas comme s’il débarquait de la lune. Pour la troisième fois de l’année, Yoann Pelé va prendre la place de Steve Mandanda, blessé à Nîmes dimanche dernier, dans le but marseillais. Dans son rôle de doublure, “l’albatros” continue de grappiller du temps de jeu.

Ce n’était pas prévu à la base, mais Yoann Pelé ne se contente pas des matches de Coupe de la Ligue ou de Coupe de France pour sortir du banc. « J’avais joué quarante matches l’année précédente (2016-2017), tu as le temps pour prendre tes repères, ce rôle de doublure est différent, il faut immédiatement répondre présent, accélérer la prise de repères », expliquait-il au moment de commenter son rôle en 2017-2018. A 35 ans, Pelé joue les prolongations après des années galères passées à l’infirmerie notamment. La saison dernière, il a remplacé Steve Mandanda au pied levé lors de Saint-Étienne – OM, le 9 février, puis Dijon-OM, le 31 mars, avant d’enchaîner les matches au printemps et notamment lors des soirées européennes incandescentes de l’OM face à Leipzig et Salzbourg, où son envergure fut décisive. Rendant à chaque fois sa confiance à l’entraîneur des gardiens Stéphane Cassard, qui s’est mouillé pour le faire venir à l’OM à l’été 2015.

324
Yohann Pelé a disputé 324 matches depuis ses débuts au Mans (Ligue 2) en 2002 dont 223 en Ligue 1. Il a évolué au Mans (2002-2009), à Toulouse (2009-2012), à Sochaux (2013-2015) et à Marseille (depuis 2015).

Recruté en 2015 sur l’insistance de Stéphane Cassard, l’entraîneur des gardiens de l’OM, Pelé a prolongé cet été son contrat pour une saison de plus, jusqu’en juin 2020. Il a choisi la continuité alors que Strasbourg était prêt à lui offrir un bail de trois saisons. « C’est pour ce type de situations qu’on voulait qu’il soit absolument avec nous », confie Rudy Garcia.