Pour la reprise de la Ligue 1, l’OM se déplace sur la pelouse du Stade Rennais, qui les talonne au classement. Un match très important donc, et plus particulièrement pour l’ancien Nantais, Valentin Rongier.

Ils ne risquent pas de l’attendre avec des fleurs. Ce soir, la nouvelle recrue marseillaise est prévenue, le Roazhon Park compte bien l’accueillir à grands coups de sifflet. Et pour cause, la saison dernière, alors qu’il portait encore le maillot de Nantes, Valentin Rongier ne s’était pas privé pour chambrer les joueurs Rennais en les comparant à des chèvres après une victoire dans le derby Breton. Le buteur adverse M’Baye Niang n’avait pas manqué de le remettre à sa place après le succès des rouges et noirs en Coupe de France plus tard dans l’année. « Rongier, je t’avais oublié. Je ne voulais pas t’accorder d’importance, mais il m’est revenu aux oreilles qu’en cas de défaite tu allais m’allumer. Peut-être que c’est trop tard pour toi, ça a été aux tirs au but, mais au final, on l’a remporté. Gros bisous, mon poussin », avait-il posté, dans la joie et la bonne humeur…

Des provocations que le nouveau joueur de l’OM assume entièrement. « Je ne regrette pas dans le sens où ça faisait partie de la rivalité entre Nantes et Rennes. J’étais capitaine, c’était plutôt bon enfant. Il n’y a jamais eu d’insultes envers les supporters et les joueurs. C’était la rivalité entre les deux clubs mais en aucun cas, je ne regrette. Je suis à Marseille, je ne porte plus le maillot nantais mais j’ai quand même joué très longtemps à Nantes donc ce match est important pour moi, d’autant plus qu’il le sera au niveau comptable », précise-t-il.