Ludovic Obraniak était à deux doigts de signer à Marseille en 2007 en provenance de Metz, pourtant le joueur va finir par s’engager avec Lille…il explique la situation.

“C’était en janvier 2007. Je sortais de six mois incroyables avec Metz, on était largement premiers de Ligue 2. Lille entre en contact avec mon agent, on se met rapidement d’accord avec Claude Puel. C’est alors que mon agent me laisse un message vocal pour me prévenir que l’OM va rentrer dans la danse et que José Anigo va m’appeler. Problème, à l’époque, je ne consultais absolument pas mes messages vocaux. Autre problème, mes potes, qui savaient que j’étais sur le départ, n’arrêtaient pas de me téléphoner pour me faire des canulars téléphoniques en se faisant passer pour des directeurs sportifs. Du coup, quand je reçois un coup de fil avec l’accent marseillais, je laisse parler puis je dis : « non mais vraiment pour un accent marseillais il est plutôt mal imité ». Et je raccroche. Le lendemain, mon agent me demande ce qu’il en est du coup de fil. Du coup, j’écoute son message vocal et réalise trop tard que j’avais eu le vrai José Anigo au téléphone”, a indiqué le consultant de L’Equipe.