Revoir en intégralité cette conférence de presse qui a mis le feu aux poudres.

Lors de cette conférence de presse, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille a fustigé la décision de ses dirigeants d’engager un homme chargé de vendre des joueurs en Angleterre. Les mots d’André Villas-Boas ont semé la panique et provoqué des réactions disproportionnées. Le président du club, Jacques-Henri Eyraud, a été menacé de mort et contraint de porter plainte.