Milieu de l’Olympique de Marseille, Kevin Strootman est un peu une arnaque. Avec un des plus gros salaires de l’effectif, le Néerlandais se trouve tranquille sur la Cannebière.

Un peu trop tranquille d’ailleurs et ses performances ne justifient en rien son salaire. Malgré tout, le “Phocéen” se rassure en comparant d’autres clubs qui ont aussi rencontré ce genre de fléau et à ce petit jeu-là, l’OM n’est pas le pire.

“L’équation est connue : l’OM cherche à se séparer de l’ancien Romain depuis un an, et le président olympien était même prêt à le laisser partir gratuitement l’été dernier. Inutile de dire que c’est encore le cas aujourd’hui et que, même à ces conditions, les prétendants ne se bousculent pas pour le récupérer. Mais, soyons honnêtes, l’OM n’est pas le seul a se coltiner ce type d’accident industriel. On pense à un Yanga-Mbiwa à Lyon ou à un Jesé au PSG qui pèse encore plus lourd, car l’Espagnol n’est même plus un footballeur, alors que Strootman en est un, et pas n’importe lequel”.