Face à Strasbourg, Bouna Sarr a effacé toute la défense avant de conclure parfaitement du gauche pour l’ouverture du score de l’OM. Un petit bijou qui en a surpris plus d’un. Boubacar Kamara avoue avoir eu un peu peur en voyant le latéral partir au but.

Hier soir, l’Olympique de Marseille a décroché son billet pour les quarts de finale de la Coupe de France en battant le RC Strasbourg (3-1). Après la rencontre, Bouna Sarr s’est arrêté en zone mixte pour raconter son petit bijou sur l’ouverture du score. « Plus j’avance sur le terrain, plus j’estime que je peux aller au bout de mon action. Je me sers assez bien de l’appel de Valère Germain qui crée un espace et fait hésiter l’adversaire. C’est une belle action, un beau but. Ça me fait plaisir, ça montre que je suis capable d’aller au bout de mes actions. J’espère que j’aurai la possibilité d’en mettre d’autres. »

Et si le latéral droit semble bien sûr de ses qualités offensives, ses coéquipiers le sont beaucoup moins. À l’image de Boubacar Kamara. « Bouna est parti de loin. À l’entraînement, il fait ce genre de truc. Il l’a réussi en match. On l’a un peu chambré. Quand il est parti, les défenseurs ne pouvaient plus le toucher sinon il y avait faute. J’avais un peu plus peur sur la finition (rires), mais il a mis une bonne frappe du pied gauche, imparable ! »