En attendant le verdict de l’UEFA, l’Olympique de Marseille se tient à carreau et essaye de laisser passer l’orage. De son côté, le consultant Denis Balbir redoute le pire pour le club Olympien.

Toujours dans le viseur de l’UEFA et en attente de potentielles sanctions pour non-respect des règles du fair-play financier, l’Olympique de Marseille pourrait vivre un véritable scénario catastrophe la saison prochaine. Dans les colonnes de But Football Club, Denis Balbir imagine mal un geste de l’instance européenne au moment de rendre son verdict.

« Il ne faut pas croire que l’UEFA, qui n’a pas hésité à sanctionner un monument comme le Milan AC ou à sortir Manchester City des Coupes d’Europe, aura des scrupules à sanctionner l’OM parce que c’est l’OM. Après plusieurs avertissements, après plusieurs saisons à subir des amendes, il est évident que l’instance financière européenne frappera fort contre Marseille. Oui, je redoute qu’une exclusion des compétitions européennes soit prononcée contre l’OM. Ce serait une catastrophe pour le club. On pourrait se retrouver sans rien, avec un pouvoir d’attractivité de l’OM très amoindri… On assisterait aussi à une fuite en avant des talents. Aujourd’hui, l’OM a la chance de pouvoir compter sur certains joueurs bankables. Qu’adviendra-t-il à cette équipe si la direction est obligée de sacrifier les Payet, Thauvin, Benedetto, Sanson and co pour reconstruire un effectif fait de bric et de broc ? Déjà, il va falloir recruter malin – ce qui est loin d’être simple – mais également faire passer la pilule aux supporters marseillais. »