Ancien attaquant du club phocéen (1997-1999), Fabrizio Ravanelli ne veut pas s’alerter sur la situation que traverse aujourd’hui l’Olympique de Marseille.

“Regarder l’OM perdre 3-0 (dimanche contre Lyon), ce n’est pas agréable. Je comprends la déception des joueurs, de l’entraîneur et des supporters. Un moment difficile où il ne faut pas tomber dans la panique, il faut rester costaud, a indiqué l’Italien dans les colonnes de La Provence. C’est trop facile de critiquer tout le monde dans ces moments-là. Pour obtenir des résultats, il faut travailler. Si tu paniques, tu ne trouves pas les solutions pour sortir de ce tunnel. (…) Il est plus facile de dire que tout est noir. Mais il ne faut pas tomber là-dedans et s’affoler en disant c’est la faute d’untel ou untel. Il faut être aux côtés de l’entraîneur, du président, du club, pour essayer de remonter. Une autre attitude n’aide pas dans cette situation.”