Encensé depuis son arrivée sur le banc, André Villas-Boas va très certainement ramener l’OM en Ligue des Champions la saison prochaine. Un exploit qu’Eric Di Meco explique surtout par l’audace et la connaissance de jeu du tacticien portugais.

Présent sur le plateau de l’émission Team Duga hier soir, Eric Di Meco a tenu à rapidement calmer les ardeurs de Christophe Dugarry qui s’extasiait au sujet du « magicien » André Villas-Boas. Si le consultant de RMC salue la prestation de l’OM, victorieux sur la pelouse du LOSC (1-2) dimanche dernier, il l’explique surtout par le talent d’analyse de l’ancien entraîneur de Porto.

« Villas-Boas a su créer une ambiance particulière. Il a fait progresser des joueurs à la rue comme Amavi. Ce garçon, il y a quelques mois, je pensais qu’il ne pouvait plus rentrer au Stade Vélodrome. Quand tu es dans sa position, rentrer au Vélodrome, c’était presque devenu un exploit. Le mettre titulaire, c’était prendre un risque et il en a refait un bon joueur de foot. Et il a fait progresser Kamara. Mandanda ? C’est lui tout seul qui s’est remis dedans. Sur un match comme dimanche soir, c’est sûr que Villas-Boas est rentré dans le vestiaire en disant : ‘Ils sont plus forts, mais ils auront un creux et si on égalise, derrière on va les flinguer’. Ce n’est pas un magicien, ce n’est pas Madame Irma, c’est juste connaître un peu la Ligue 1, connaître son équipe et connaître les faiblesses de l’adversaire. Il arrive à sentir ce qu’il se passe, c’est juste le football. »