Critiqué depuis quelques semaines pour son manque de rigueur défensive et sa faible implication offensive, le latéral Marseillais Hiroki Sakai peut toujours compter sur le soutien de son ancien coach au Japon, Vahid Halilhodzic.

Arrivé gratuitement à l’Olympique de Marseille, Hiroki Sakai s’est fait une place de titulaire sans trop faire de vagues. Pourtant depuis quelques rencontres, le Japonais est pointé du doigt pour des performances loin d’être à la hauteur. Un acharnement que son ancien sélectionneur Vahid Halilhodzic ne cautionne pas, et il a tenu à le faire savoir dans une interview accordée à La Provence.

« C’est un garçon exemplaire. Hiroki Sakai est même trop gentil. Il est extraordinaire dans son travail quotidien, sa discipline. Il a tout de même besoin d’être plus méchant. Il doit, aussi, être plus précis et plus surprenant dans la dernière passe. J’aimerais bien qu’il rentre à l’intérieur lors de ses montées et qu’il pense à frapper. Il ne peut pas toujours être au top. Il n’a pas coûté beaucoup d’argent (arrivé libre en 2016, ndlr), et a beaucoup donné au club. Mais ce n’est pas une machine, il peut connaître une baisse de régime. C’est dégueulasse de critiquer quelqu’un comme lui, qui est aussi gentil. »