Pour Habib Beye, consultant Canal, Marseille doit faire très attention dans ce sprint final. La deuxième place n’est pas encore acquise avec un calendrier qui s’annonce pas facile pour les hommes d’André Villas-Boas.

“Oui, il y a eu du relâchement. Ils ont dû se dire que c’était acquis. Sur les replis défensifs, il y avait moins d’implication. On a pu le voir sur le premier et le troisième but. Ce qui est sûr et on le savait, c’est que Marseille n’a pas de marge ces derniers temps. Il faut espérer que ce soit un accident et que ça ne mette pas de tourment pour l’Olympique de Marseille car ils ont encore 8 points d’avance”, a indiqué le consultant de Canal+.