L’ancien président de l’OM, Pape Diouf, est encore une fois revenu sur la situation financière et sportive difficile que traverse actuellement le club olympien. Pour l’ancien boss, il y avait mieux à faire avec 200 millions d’euros.

“Avant, nous n’avions peut-être pas de Zubizarreta, mais j’avais avec moi des collaborateurs capables d’aller voir dans les divisions inférieures quel type de joueurs il nous fallait. C’est ainsi que des Valbuena ou Kaboré sont arrivés à moindres frais. Nous faisions un travail préparatoire, a indiqué l’ancien boss du club phocéen dans Corse Matin. Dans un club comme l’OM, battu en brèche financièrement par le PSG et même peut-être par Lyon, il faut impérativement de l’imagination, de l’inventivité. Il faut faire différemment. Je ne sais pas si c’est ce que font les dirigeants aujourd’hui.”

Avant de poursuivre son argumentaire. “Y a-t-il les moyens pour renouveler l’effectif ? Je ne sais pas… Il est vrai que lorsqu’on voit cette équipe-là, elle paraît déséquilibrée et ne semble pas avoir en son sein des joueurs capables de la transcender”, a lâché l’ancien dirigeant.