Vendredi soir, Jordan Amavi a été victime de jets de pétards directement de la part des supporters du Stade Vélodrome. Il revient sur cette affaire et regrette.

 

“Je l’ai reçu sur le dos, le pétard tombe et il explose. L’arbitre a décidé d’arrêter le match, je lui ai dit de continuer mais il n’était pas d’accord. Si j’en veux aux supporters ? Qu’ils râlent, qu’ils nous crachent dessus parce qu’on n’est pas bons, c’est une chose, recevoir ça, ça en est une autre. C’est dommage. C’est comme ça, c’est le Vélodrome, on sait comment ça se passe. Ca explose à côté de mon pied, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ?”