Depuis plusieurs jours maintenant, Mourad Boudjellal fait le forcing pour pousser Frank McCourt à vendre l’Olympique de Marseille.

Si l’ex président du RCT est si intéressé par le club, c’est aussi car il bénéficie de l’appui de Mohamed Ayachi Ajroudi et un fond d’investissement saoudien. Justement l’homme d’affaires franco-tunisien s’est confié auprès de “l’AFP” et précise être intéressé par le rachat du club olympien.

“Tout est à vendre et tout est à acheter. Si on a avancé, c’est que c’est possible. Mais on veut que ce soit fait avec beaucoup de précision. Nous nous préparons depuis un moment. On ne se jette pas dans la mêlée comme ça. (…) Il y a des discussions. (…) Quand il est prêt à vendre, nous sommes prêts et notre équipe prend la relève. Si un navire est pris dans la tempête, il faut bien qu’il trouve un port pour s’abriter…

Quand je lis tout ce qu’on raconte, que je ne suis qu’un intermédiaire… (…) Je ne suis l’intermédiaire de personne. Racheter l’OM, c’est notre idée avec mon équipe, je ne suis pas le porteur de valises des Saoudiens, des Koweïtiens ni de quiconque sur cette terre”, a clarifié Ajroudi qui compte donc occuper une place centrale dans ce projet. Le poste de président devrait revenir à Mourad Boudjellal en cas de rachat.