L’Olympique de Marseille a obtenu ce lundi le label “Prestige” pour son centre de formation. Un honneur qui intervient paradoxalement au moment où le jeune Isaac Lihadji, formé au club, refuse de signer son contrat pro.

« L’obtention de ce label est un symbole, mais c’est une vraie récompense pour ceux qui depuis trois ans ont reconstruit, s’est félicité le président Jacques-Henri Eyraud. Plus de 10M€ ont été investis dans la formation, dont 7M€ dans l’OM Campus, et d’autres investissements sont prévus notamment pour équiper en captage vidéo tous les terrains du centre de formation et le pôle médical. J’aimerais qu’on ait entre quatre et cinq joueurs issus de la formation qui soient parmi les titulaires dans les trois ans. » Pourtant, ce label est obtenu alors qu’Isaac Lihadji, formé au club, s’apprête à signer son premier contrat pro avec… le LOSC ! « Le cas Lihadji ne donne pas une image négative de la formation à l’OM. Je veux des jeunes joueurs qui affichent les valeurs du club et ont des entourages sains, qui comprennent qu’on parle ensemble d’un projet d’évolution » tente de modérer Jacques-Henri Eyraud. Il n’en reste pas moins que le départ de la pépite de 17 ans est un coup dur pour l’OM… et sa politique de formation.