C’est fait ! L’OL Groupe a annoncé ce jeudi soir le rachat du club américain où évolue notamment Megan Rapinoe : Le Reign FC. Le contrat de rachat des actifs du club s’est effectué pour un montant de 3,51 millions de dollars.

« Ces actifs seront portés par une société de droit américain nouvellement créée et détenue à hauteur de 89,5% par OL Groupe, représentant un investissement de 3,145 m$. Bill Predmore, précédent investisseur et dirigeant du Reign FC, détiendra 7,5% du capital. Tony Parker, 4 fois champion NBA, Président de LDLC ASVEL (club de basketball détenteur des titres de champion de France féminin et masculin) et ambassadeur de la marque OL aux États Unis, investira également à hauteur de 3% », est-il détaillé dans le communiqué. Quant aux objectifs annoncés, l’OL Groupe aura entre autres la volonté de mettre en place «un projet sportif ambitieux aux États-Unis », ainsi que « d’accompagner le Reign FC au plus haut niveau». D’autre part, l’OL souhaite développer sa marque sur le territoire américain,« grâce à une visibilité accrue et à la volonté de mettre en place des synergies B2B et de communication entre les 2 équipes sur les 2 continents».

OL Groupe a choisi de ne reprendre que les actifs du club américain, ce qui permet au club de ne pas avoir à assumer la dette de sa nouvelle acquisition. Le montant de la transaction correspond essentiellement à la valeur du portefeuille de joueuses et au droit de pouvoir jouer en première division américaine, la National Women’s Soccer League (NWSL). Il n’inclut pas d’installations sportives, le Reign FC jouant dans un stade municipal. Le club évolue depuis ses origines dans la NWSL, une ligue fermée. Deux de ses joueuses, la championne du monde et Ballon d’or 2019 Megan Rapinoe et la milieu de terrain galloise Jessica Fishlock, ont évolué dans le passé avec l’OL.