Pour Jean-Michel Aulas rien n’a été fait pour empêcher le caillassage du bus de l’OL avant la rencontre. Pierre Ménès a partagé cet avis sur son blog.

“Un petit mot sur l’ambiance, qui a alterné entre le sublime et le lamentable. Sublime, c’était ce superbe tifo. On nous en avait beaucoup parlé pendant la semaine, on ne nous avait pas menti. Et le lamentable, c’est le laser dans les yeux de Lopes, les fumigènes qui interrompent le match, les boulettes de papier jetées sur les tireurs de corner lyonnais… Et le pompon avec le caillassage du bus de l’OL. On ne me fera pas croire que, même à Marseille, il n’y a pas moyen d’avoir un parcours sécurisé pour rejoindre le Vélodrome. Il y a donc eu, au pire des complicités et au mieux, de la mauvaise volonté ou de l’incompétence…”