Memphis Depay était présent au micro de RMC Sport après la rencontre pour revenir sur les événements de la fin de rencontre avec des tensions entre les joueurs et les supporters de l’Olympique Lyonnais.

“Regarde mes yeux, qu’est-ce que tu vois ? Je suis furieux, énervé, en colère… Je ne sais pas quoi dire. Nous n’avons pas joué notre meilleur match, c’est vrai, mais on s’est qualifié. On a joué avec nos cœurs pour se qualifier, on savait que c’était très important. C’est extrêmement difficile de jouer pour une équipe en sachant que l’un de nous (Marcelo, ndlr) est en conflit avec une partie de nos supporters. Qu’est-ce que vous attendez de nous ? Qu’on les remercie de ça, d’insulter nos familles, nos enfants ? Je ne peux pas. A l’intérieur, ça me rend malade mais je dois être prudent car ça me rappelle mon passé et je ne veux plus être cet homme là car j’ai grandi. Ça n’a aucun sens de jouer dans un stade plein si après on ne peut pas se réjouir avec nos supporters. En tant qu’équipe, on se fait tous confiance entre nous et on ne peut pas faire qu’un avec les fans. Les dirigeants doivent trouver des solutions. Ce n’est pas normal de quitter le terrain avec un tel sentiment. C’est difficile de rester calme, mais ça fait partie du jeu, il faut que l’équipe reste unie. (…) J’ai couru pour lui dire d’arrêter et de poser ce drapeau gênant pour tout le monde. Qui a le temps pour ça ? On a des familles, un boulot, qui a le temps de mettre un âne sur un drapeau ? Si vous avez du temps pour ça, il faut se poser des questions. Il faut venir au stade pour nous supporter, pas pour autre chose. Ils nous ont craché dessus, sur le staff, je n’ai jamais vu ça, c’est très gênant”, a indiqué le Batave dans une interview accordée à RMC Sport à la fin de la rencontre.