Jean-Michel Aulas n’a toujours pas digéré son élimination contre Strasbourg en Coupe de la Ligue et cherche maintenant des excuses pour justifier cette prestation.

“On était dans un schéma où il y avait trois matchs qu’il nous paraissait possibles de gagner pour nous mettre dans une trajectoire idéale, a indiqué le boss de l’OL. La première étape a été atteinte. C’est bien car, à court terme, c’est la plus importante, la Coupe de France. Ensuite, je ne veux pas décrier la Coupe de la Ligue, parce qu’on dira que je le fais parce qu’on s’est fait éliminer par Strasbourg (1-2 en quarts de finale), mais c’est vrai que c’est quand même une coupe en bois !”

Avant de poursuivre : “Elle gêne tous les clubs. Ce n’était pas notre cas cette fois-ci mais, dans cette compétition, on met souvent des équipes qui peuvent ne pas être les meilleures. Surtout, le public n’y adhère pas du tout. Mais on a quand même perdu alors qu’on en avait fait un objectif… Après, j’étais à moitié déçu car, pour moi, ce n’était pas un objectif prioritaire.”