Dans une interview à L’Equipe, l’ancien coach de l’OL prend pour la première fois la parole. Le technicien en profite pour adresser un gros tacle aux supporters lyonnais.

“C’est votre interprétation. Mais on sait bien que les minorités sont les gens qu’on entend le plus. Encore aujourd’hui, je croise beaucoup – mais beaucoup plus – de gens qui me disent “bravo”, “on ne comprend pas”… Alors soit ces gens sont des faux-culs, ce qui est possible, ou soit c’est vraiment la majorité. Mais malheureusement, on ne l’entend jamais. Les gens attendaient peut-être Mourinho pour l’entrée dans le grand stade… Avant même mon premier match, il y a eu une pétition contre moi. Il y avait donc déjà un a priori négatif qui se diffusait. C’est là que le club n’a peut-être pas été assez fort. C’est le seul gros reproche que j’ai à lui faire. Il aurait dû réagir plus vite, dès le début. Il a sous-estimé l’impact de ces quelques suiveurs qui ont fait beaucoup de bruit. Mais il y a eu des choses intolérables contre moi que je ne vais pas laisser passer”, a indiqué Bruno Genesio.

Avant de poursuivre : “Des personnes sont allées beaucoup trop loin. Sur les réseaux sociaux, dans des commentaires. On va régler tout ça maintenant que je ne suis plus à l’OL. J’ai déjà engagé des procédures. Il y a des assignations en cours. La critique fait partie de notre métier, si on ne veut pas l’accepter, il faut faire autre chose. Mais lorsque ce sont des atteintes personnelles, il faut réagir.”