Le Président de l’OL Jean-Michel Aulas a fait le point sur l’avenir de Rudi Garcia. Même si le boss lyonnais se veut rassurant avec son entraîneur, un petit coup de pression est quand même adressé dans cette sortie médiatique.

“Je lui ai fait signer un contrat jusqu’en 2021. Ce dont je suis sûr, c’est que si on réussit bien la saison, il sera là pour la prochaine parce que ça fait partie de la crédibilité de dirigeant que je peux avoir, contrairement à d’autres. (…) Évidemment que si on est qualifiés en Coupe d’Europe, il sera là. Dans le cas contraire ? Il faudra regarder pourquoi. Il peut y avoir beaucoup d’aléas qui ne sont pas du ressort de l’entraîneur”, a indiqué le président de l’OL dans L’Equipe.

Avant de mettre un petit coup de pression : “Si, par contre, il devait y avoir un certain nombre de choses à lui reprocher, de la même manière qu’on les a reprochées à Sylvinho, il sera, comme tous les entraîneurs, soumis à l’obligation de résultats. Ce n’est pas binaire : Europe ou pas Europe, C1 ou pas C1. Mais c’est vrai que lorsqu’on a une dimension comme l’OL, on imagine être européens tout le temps. C’est aussi pour ça qu’on lui a donné des moyens qu’il est le seul à avoir eus en France cet hiver.”