Mediapart a révélé des faits terribles, ce samedi. Une joueuse de l’Olympique lyonnais de 15 aurait été victimes d’abus sexuels par son entraîneurs, entre 2017 et 2018. En plus de ces révélations, l’entraîneur aurait également harcelé l’adolescente.

L’entraîneur mis en cause aurait envoyé des messages aux jeunes joueuses, en disant par exemple “je me sens bien quand tu es là“, ou encore, “en se glissant sous la couette” pour “y faire circuler sa main“, rapporte Slim Ben Achour, avocat d’une des victimes. Plus grave encore, il aurait profité d’un tournoi à Colmar en mai 2018, pour aller dans la chambre de deux jeunes filles, et les auraient contraintes à des attouchements. C’est là que l’une d’entre elles auraient prévenu sa famille et l’encadrement, précipitant le départ de l’entraîneur.

Mediapart explique que, quelques jours plus tard, la directrice de la section féminine au sein du centre de formation de l’Olympique Lyonnais Sonia Bompastor aurait coupé toutes aides à la joueuse de 15 ans. Fin de la prise en charge financières des repas, des hébergements mais aussi des transports, ce qui a obligé cette jeune footballeuse à quitter l’Academy. Même si le club nie un quelconque lien entre les deux affaires, et assure que le choix est basé sur des critères “purement sportif” la famille de la victime n’est pas convaincue.