«Si Cherki est bon à 16 ans et qu’il mérite d’être titulaire, alors il faut qu’il joue. Mais ça, c’est Rudi Garcia qui le décidera.» Bruno Cheyrou, nouveau directeur de la cellule de recrutement de l’Olympique Lyonnais, n’a pas sa langue dans sa poche !

Dans un entretien accordé à OL TV, Bruno Cheyrou a dévoilé les contours de sa stratégies. Après avoir confirmé que le recrutement d’un défenseur central était la priorité, le nouveau “Monsieur Mercato” de l’OL a lâché quelques phrases bien senties, n’hésitant pas à remettre en question l’effectif actuel «Tout le monde a été unanime pour dire qu’il manquait de personnalité, de caractère à ce groupe. Il y a de très bons joueurs, mais ça manquait de force pour se dire les vérités dans le vestiaire, pour montrer les dents aux adversaires. Ce sera un axe de recrutement de la cellule. La qualité est là, mais il manque des fois, si on veut faire un parallèle avec les générations dorées précédentes, des Caçapa, des Mahamadou Diarra, qui, quand ça n’allait pas dans le sens de l’OL, résistaient et donnaient un sens à toute l’équipe. Il faut qu’on retrouve de fortes personnalités, du caractère sur le terrain.»

Bruno Cheyrou insiste aussi sur la qualité du centre de formation et l’exposition qu’il faut offrir à ces jeunes. «L’OL est le meilleur club au monde en termes de formation sur des profils offensifs. (…) Si on a une génération 2002 ou 2004 hyper talentueuse d’où sortent 6 ou 7 joueurs, bien sûr que je voudrais qu’elle soit valorisée.» Et d’adresser un petit message sur ce plan à l’entraîneur, Rudi Garcia. «Il faut être à l’écoute et flexible afin de s’adapter à la personnalité de chaque joueur. Par exemple, si Cherki est bon à 16 ans et qu’il mérite d’être titulaire, alors il faut qu’il joue. Mais ça, c’est Rudi Garcia qui le décidera.» A bon entendeur…