S’il n’a que 26 ans, Neymar a déjà beaucoup d’expérience derrière lui. Le Brésilien, après une Coupe du Monde décevante, souhaite aller de l’avant et vivre une belle saison avec le PSG.

Au sujet de sa tendance à “simuler”, le Brésilien répond. “Je crois qu’on a plus critiqué celui qui subit les fautes que celui qui les commet. Ceux qui ont commis les fautes sont sortis indemnes. Moi, je ne suis pas allé au Mondial pour subir des fautes, j’y suis allé pour battre mes adversaires. Après, c’est clair qu’ils ne vont pas me laisser passer sans faire de faute, parce qu’ils savent que sinon, je vais droit au but. (…) Je pense que les critiques ont été exagérées, mais je suis habitué, je suis un grand garçon, je sais gérer ce genre de chose (…). Je ne peux pas être arbitre et joueur en même temps, si je pouvais, ce serait plus simple (rires).”

Neymar a ensuite évoqué la pression amenée par ces critiques : “Tous les joueurs ressentent la pression. C’est vrai que quand il s’agit de moi, il y a deux poids deux mesures. J’ai conscience de cette responsabilité, non seulement en sélection, mais aussi en club, depuis que j’ai 17, 18 ans. Je m’étais préparé à gérer cette pression et je sais que quand les résultats ne sont pas au rendez-vous, elle augmente.”