Manu Petit a analysé dans les colonnes du Sun les début de Tanguy Ndombele en Premier League et a même évoqué les intérêts des autres clubs, notamment du FC Barcelone, pour l’ancien lyonnais.

“Il subissait les mêmes critiques à Lyon. On connaît tous le potentiel de Ndombele. J’aime ce type de joueur et je le regardais en France. Ce n’était pas un top joueur de manière régulière. Il pouvait parfois réaliser un superbe match, et devenir moyen trois jours plus tard. Il n’est pas assez constant. Il n’est pas bon sur la durée. Il a de la qualité mais je suis d’accord avec Mourinho, Ndombele peut faire beaucoup mieux. Quand il est très motivé, en forme et prêt sur les plans mental et physique, et quand il a l’ambition d’être bon, il devient un top joueur”, a indiqué dans un premier temps le consultant de RMC Sport.

Avant de poursuivre l’analyse : “C’est un nouveau pays, une nouvelle culture et un nouveau football pour lui. Une nouvelle manière de jouer avec de nouvelles demandes physiques et mentales. Il jouait avec une énorme pression à Lyon mais il était protégé. Il avait beaucoup de qualités pour le football français, mais il se reposait sur ses acquis. Tu ne peux pas faire ça en Angleterre. S’il veut devenir un top joueur, il doit être bon à chaque match. Tous les joueurs ont le droit de faire un mauvais match. Mais tu n’as pas le droit de ne pas te donner à 100%. […] Quand il se réveille le matin, il doit se poser la même question : “est-ce que je fais de mon mieux ?” C’est dur d’être un top joueur, il faut tout sacrifier. Tu ne peux pas te mentir. S’il est en surpoids ? Il a l’air oui, un petit peu. Mais son langage corporel ne l’aide pas. Il doit progresser physiquement. Quand je le vois, je me dis : “allez, tu peux en faire plus !” L’intérêt du Barça ? Quand j’ai vu ça, je n’y croyais pas”.