Arrivé au FC Nantes en 2011, Philippe Mao (52 ans) est le nouveau Coordinateur Sportif du Club. Un nouveau poste qui doit permettre à Philippe Mao d’être au plus près des effectifs. L’ancien responsable du recrutement a évoqué sur le site du club ce mercato inédit.

“Nous avons travaillé différemment, c’est sûr. Nous avons analysé de nombreux matches via notre plateforme vidéo et un travail de fond a également été réalisé en amont. Concernant la cellule de recrutement, elle s’est organisée, structurée à l’aide d’une méthode bien rodée. Aujourd’hui, nous possédons une certaine base de données et nous ne sommes pas embêtés de ce point de vue-là. Le plus compliqué dans un mercato et surtout lorsque celui-ci se rallonge, c’est d’anticiper la perte éventuelle de joueurs en toute fin de période, fin septembre ou début octobre pour cette saison particulière. Il faut montrer une certaine capacité de réaction et d’anticipation. Cette dernière n’est pas évidente car il y a des joueurs sous contrat. Si personne ne part, il y a risque de sureffectif. Et inversement, s’il y a des départs de dernière minute non compensés, on peut être en sous-effectif”, a indiqué l’ancien responsable du recrutement du FC Nantes sur le site du club.

Avant de poursuivre : “De plus, il faut bien prendre conscience que ce mercato devrait durer près de trois mois, avec également, un mercato hivernal d’une durée d’un mois. Il faut évidemment préparer ces rendez-vous importants sur une saison. Cela nous amène à une moitié d’année civile avec un travail uniquement dédié au marché des transferts. C’est devenu quelque chose de très prenant et capital pour la réussite d’une bonne saison.”