La barre du million de spectateurs a été franchie dans les stades de la Coupe du monde après la demi-finale Angleterre – Etats-Unis (1-2).

950.000 spectateurs avaient été comptés dans les stades de la Coupe du monde avant la demi-finale de mardi entre les États-Unis et l’Angleterre (2-1). Avec une affluence de 53.512 spectateurs présents à Lyon, la barre du million a été franchie à l’occasion de la victoire des Américaines. Bien qu’à guichets fermés, il restait beaucoup de places vides dans le stade dont la capacité est de 59.000 places. La conséquence des «no show» autrement dit les personnes qui ont décidé de ne pas venir au stade. Un phénomène accentué par la politique tarifaire très attractive pour cette Coupe du monde.

Devant la télévision, même en l’absence de l’équipe de France, éliminée en quarts de finale par les États-Unis, ce choc a réalisé une excellente audience avec 5,54 millions de téléspectateurs sur TF1, soit 27,5% de part d’audience pour la Une, large leader de la soirée. A noter que le match a également attiré 736.000 personnes sur Canal +, codiffuseur de la compétition. Le record de la chaîne cryptée hors match de l’équipe de France depuis le début de la Coupe du monde.