A un peu plus d’un mois et demi de la fin du mercato, l’Olympique de Marseille a recruté son premier joueur, vendredi dernier. Durant la présentation de la nouvelle recrue, Duje Caleta-Car, Andoni Zubizarreta a donné énormément d’informations à la presse sur le reste et la fin du mercato olympien.

 

Le directeur sportif de la formation marseillaise a balayé toutes les questions et délivré de précieuses informations sur les plans du club. Il a commencé par revenir sur le nouveau joueur du club, Duje Caleta-Car. “Vous savez, tous les quatre ans,  j’essaie de prendre un joueur croate pour l’équipe. La fois d’avant c’était Ivan Rakitic (au FC Barcelone) et je pense que c’était sûr que Duje n’allait pas aller à Séville. Si il est si bon que Rakitic à Barcelone, c’est bien pour nous”. Le club andalou était aussi intéressé par sa venue, mais l’OM avait déjà une belle avance dans le dossier. Les Phocéens avaient annoncé depuis le début de la semaine, la première arrivée du mercato. C’est donc un défenseur central de 21 ans, assez rapide et polyvalent qui rejoint l’effectif. Il va progresser aux côtés de Rolando, mais surtout Adil Rami, actuellement en vacance.

Même si le joueur est doté d’une belle progression, le club aura quand même déboursé 19 millions d’euros, plus bonus dans l’affaire. Une somme logique pour le directeur sportif : “C’est dans les plans. Le prix élevé ? En comparaison de quoi ? Avec Alisson le gardien de Rome ? Pour son âge, il peut se développer. Lorsque l’on voit les prix de certains joueurs en France… On travaille avec les mêmes dossiers que l’on a démarré depuis plusieurs mois. On essaie de bien faire et on garde les mêmes objectifs, les mêmes idées”, explique l’homme de 56 ans. 

“Garder nos joueurs, c’est le vrai défi”

Durant cette présentation, Andoni Zubizarreta a aussi évoqué les départs à venir au mercato. Au vu du travail réalisé par le club et ses membres, il n’est donc pas nécessaire de vendre pour acheter. Les finances du club sont dans le positif et cette situation permet à l’équipe de ne pas se mettre de pression. “Nous n’avons pas cette pression. On essaie de trouver des bons projets pour les joueurs qui ne sont pas dans les plans de l’équipe”, indique-t-il devant les médias. Par le biais de cette annonce, il ne souhaite donc pas conserver les joueurs de retour de prêts.

Avec un effectif actuel de 32 joueurs, l’OM devrait dégraisser avec les ventes de Doria, Hubocan et sûrement Abdennour au cours de l’été. “Dans le foot, j’essaie de travailler dans le présent. Quand tu essaies de vivre dans le futur, c’est un peu plus difficile. On prendra les décisions au moment venu. Boubacar Kamara peut revenir rapidement, Sertic peut jouer défenseur central, Luiz Gustavo aussi. On peut aussi trouver un joueur qui préfère s’entraîner chez nous que rester en vacances”, s’exprime le patron du recrutement. Rappelons que le début dela première journée de Ligue 1 se déroule le 10 août prochain avec la réception de Toulouse et que l’équipe devrait faire sans Rami et Boubacar Kamara dans le secteur défensif. Rami est en vacance après le Mondial, et Kamara dispute l’Euro 2018 avec les U19 en Finlande. Caleta-Car, la nouvelle recrue est aussi en retour de Coupe du Monde.

Au niveau des départs des joueurs titulaires et notamment Florian Thauvin, Zubizarreta entend bien conserver l’intégralité de l’effectif : “c’est sûr que les Français sont plus sollicités après leur titre mondial, comme les Croates. Notre idée est de conserver notre effectif. En sachant que ce qui est dit dans le présent peut évoluer dans le futur. Sauf proposition extraordinaire, supérieure au marché, on veut rester avec notre équipe, notre collectif.”

Balotelli, le dossier traine toujours sur la table

Si l’OM n’a pour le moment pas été très actif sur les recrues, en revanche les rumeurs ont circulé dans les couloirs du Vélodrome. La plus intense concerne Mario Balotelli qui n’a toujours pas signé dans les Bouches-du-Rhône. Depuis la toute première semaine du mercato, l’international italien est annoncé à l’OM.

Mais les négociations avec son agent Mino Raiola traînent et l’arrivée du “grand attaquant” annoncé par les dirigeants n’est toujours pas d’actualité. Un dossier très difficile et même hors normes pour Zubi. “Je n’aime pas beaucoup raconter les questions de négociations internes. C’est plus compliqué que d’habitude. Sur le dossier de Balotelli, on essaie de trouve un accord Nice-Balotelli-nous, de trouver différentes possibilités. C’est un dossier assez original, pas un dossier normal du football. On a mis toutes les pièces que l’on pouvait mettre en jeu dans le dossier. On espère que ça marchera”. Il reste assez confiant et selon nos dernières informations, c’est l’OGC Nice qui aurait plus de pression dans l’affaire. Les Aiglons demandent un certain prix et l’OM se serait fixé l’objectif de baisser un maximum ce prix. Il devrait y avoir du mouvement dans les prochains jours.

 

“La puissance financière ne fait tout dans le football”

Pour terminer cette longue présentation, Zubizarreta s’est également réjouit de la signature de Duje Caleta-Car en expliquant que le club est susceptible d’attirer des joueurs de renoms, notamment après le parcours en Europa League et la popularité de l’OM auprès du grand public. “Duje est un joueur qui était sollicité par plusieurs clubs, plus puissants dans l’économie que nous. Mais d’autres critères entrent en jeu.

L’expérience au Vélodrome lors de la demi-finale avec Salzbourg l’a marqué, il y a d’autres choses, pas seulement l’argent. Il y a un marché qu’on ne peut atteindre, on ne pourra pas payer la clause de Neymar par exemple, mais on travaille. Notre parcours en Europa League a aussi été remarqué. Cela nous donne une belle vitrine. Le championnat est aussi intéressant. Lorsqu’il n’y a pas d’argent il peut y avoir un projet intéressant”. A-t-il exprimé pour finir sa conférence.

G. Zerbone