Laurent Paganelli a évoqué les performances de Maxime Lopez depuis le début de saison avant de poursuivre sur son avenir loin de l’OM.

“Son évolution est exceptionnelle. Je n’ai jamais douté de ses capacités techniques. J’ai toujours trouvé qu’il bonifiait le collectif avec son jeu en une touche. Il voit tout, et vite, indique le consultant de Canal+. Le voir devenir le maître à jouer de l’OM dans une période compliquée souligne sa qualité. Il a pris une autre dimension cette saison. Avant, il allait au ballon ; aujourd’hui, les mecs lui donnent. Il trouve toujours des solutions et connaît très peu de déchet. Max, je l’appelle l’esturgeon, il file des caviars à tout le monde !”

Avant de poursuivre sur un avenir au FC Barcelone. “C’est un club pour lui ! Il joue dans les intervalles comme Iniesta. Il est dans la construction, il alimente, aime toucher le ballon. Il est à la recherche du geste parfait et il choisit toujours l’option collective. J’ai du mal à trouver du négatif chez lui, même si je lui ai dit que j’aimerais le voir plus souvent aux abords de la surface. Il joue vers l’avant, mais il se trouve trop rarement dans les 18 mètres alors que je suis sûr qu’il marquerait davantage si c’était le cas. Il représente le football moderne”, et de conclure : “Si j’étais un ballon, j’aimerais me faire caresser par Max !”