Jacques-Henri Eyraud, le président de l’OM, a nié l’existence d’une prime d’éthique et de présence dans le contrat de Mario Balotelli.