Très proche de rejoindre Liverpool à l’été 2018, l’ancien joueur de l’OL, Nabil Fekir n’a jamais signé en Angleterre. Son ancien agent, Jean-Pierre Bernès, raconte les coulisses.

“Nabil était la priorité de Liverpool. J’ai discuté pendant 4 mois avec les dirigeants et Jürgen Klopp sur ce sujet. Tout était calé avec Jean-Michel Aulas. Nabil connaissait son futur contrat où il prenait environ 45 millions d’euros sur 5 ans. Le jour de la signature, les dirigeants de Liverpool se sont déplacés à Rambouillet, à côté de Clairefontaine, et là on a vu arriver un avocat et le beau-frère de Nabil qui ont dit ‘arrêtez tout, arrêtez les discussions, les discussions doivent être reprises à zéro’. C’était surréaliste, on se croyait dans un film Disney ! Je n’avais jamais vu ça en 38 ans de carrière…”

“La visite médicale du joueur a été négative, mais les dirigeants peuvent parfois faire un effort pour que la signature aboutisse. Sauf que, quand on veut signer dans un grand club comme Liverpool, il faut avoir une attitude. Et les dirigeants, quand ils ont vu ce cinéma… Le beau-frère de Nabil est tout à coup devenu agent de joueur, il voulait évidemment une commission. Nabil était sur un nuage, je l’ai trouvé transformé. Il n’a même pas salué les dirigeants de Liverpool, tout le monde s’est regardé, les dirigeants se demandaient où ils étaient, j’ai eu honte”, a confié Bernès sur Canal+.