Nouveau sélectionneur de l’équipe d’Espagne, Luis Enrique est revenu sur son arrivée et ne se montre pas tendre avec son prédécesseur, Robert Moreno.

“Le seul responsable du fait que Robert Moreno ne fasse pas partie de mon staff, c’est moi. Le désaccord intervient le 12 septembre. C’est le seul jour où j’ai été en contact avec lui. Il m’appelle et je sens qu’il veut faire l’Euro avant d’être mon adjoint. Je comprends qu’il soit enthousiaste, que c’est l’occasion de sa vie. Il a travaillé dur et est ambitieux. C’est une qualité mais pour moi, c’est déloyal et je ne le ferais pas. L’ambition excessive n’est pas une vertu, mais un grand défaut.”