Souvenez-vous, le 5 novembre dernier, le Paris Saint-Germain avait posé une réclamation auprès du TAS (Tribunal arbitral du sport) concernant l’enquête de l’UEFA sur le respect du fair-play financier.

 

L’Instance a décidé de rendre un verdict positif en faveur du Paris Saint-Germain et de lui enlever une belle épine du pied avec le fameux FPF. La décision a été prise ce mardi après-midi. “Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a rendu sa décision dans le cadre de la procédure d’arbitrage entre le club de football français Paris Saint-Germain Football SASP (ParisSaint-Germain) et l’Union des associations européennes de football (UEFA). L’appel interjeté devant le TAS le 3 octobre 2018 par le Paris Saint-Germain contre la décision rendue le 19 septembre 2018 par la Chambre de jugement de l’Instance de contrôle financier des clubs de l’UEFA (ci-après « ICFC de l’UEFA ») (la décision attaquée) est admis et la décision attaquée est annulée. La décision rendue le 13 juin 2018 par la Chambre d’instruction de l’ICFC de l’UEFA, par laquelle l’enquête sur la conformité du Paris Saint-Germain au règlement du fair-play financier de l’UEFA a été clôturée, est donc définitive.”

Une très bonne nouvelle pour le club de la capitale qui va donc pouvoir continuer son développement avec plus de tranquillité, lui qui risquait une éventuelle exclusion de la Ligue des Champions. Le club a également contribué à cette décision, car en allant chercher, un tout nouveau contrat avec Accor ou MSC croisières pour les saisons à venir, Nasser Al-Khelaïfi a trouvé des liquidités intéressantes afin de sortir l’équipe du piège tendu par l’UEFA et son FPF.