Le Covid-19 est passé par là. Les positions du PSG et du FC Barcelone se seraient considérablement rapproché sur le dossier Neymar. Explications.

L’été dernier, le PSG ne voulait pas transférer Neymar, sauf à un prix prohibitif pour le FC Barcelone qui avait déjà investi 120 millions d’euros pour recruter Antoine Griezmann. Cette année, la donne a changé.

Tout d’abord, le PSG dispose d’une année de moins de contrat avec le Brésilien, qui pourrait se trouver en position de force lors du prochain exercice. Certains experts estiment même que la FIFA pourrait arbitrer le montant du transfert du joueur à environ 164 millions d’euros, au regard de sa nouvelle réglementation. Vendre Neymar dès cet été serait donc la meilleure option pour ne pas réaliser de moins-value.

Le PSG veut construire son équipe autour de Mbappé

Ensuite, la crise du coronavirus a tendu les relations entre Neymar et la direction. Le joueur refuse de baisser son salaire. Le PSG, qui veut bâtir son équipe autour de Kylian Mbappé, voit d’un mauvais oeil cette posture.

La proposition du Barça d’un paiement en plusieurs échéances, balayée d’un revers de main l’été dernier, serait désormais acceptable. Tout comme le montant de l’indemnité de transfert offerte par le club catalan qui ne serait “plus qu’à 20 millions d’euros des prétentions du PSG”, dixit le quotidien espagnol Sport.

Un retour de Neymar au Barça cet été est un scénario plus crédible que jamais.