Le fondateur de Mediapro prévoit de poursuivre le club en justice pour diffamation présumée. Le club catalan est au coeur d’un scandale depuis 48 heures pour avoir engagé une société de communication aux méthodes troubles, consistant à ternir la réputation de certains adversaires du président !

Jaume Roures a assuré hier soir dans l’émission “Tu Diràs” de RAC1 qu’il portera le FC Barcelone devant les tribunaux. Il aurait été l’une des cibles de la campagne présumée de diffamation orchestrée par le club dans les réseaux sociaux à travers la société I3 Ventures. Une information divulguée la veille par la Cadena SER.

“C’est un million d’euros qui appartient au Barça et que le conseil d’administration utilise pour des intérêts personnels. Il s’agit de gérer l’argent des membres de manière inéquitable. Personne ne sait quelle est la dette du Barça et il n’y a aucun contrôle sur l’économie du club”, a indiqué l’industriel et fondateur de Mediapro.

Roures a également ajouté qu’il se sentait “honteux” du comportement présumé du conseil d’administration du Barça et a souligné que sa société “n’a fait aucun don à Messi ou à sa fondation. Ils tirent sur tout sans discernement”.

Selon l’émission “Que t’hi jugues” du Ràdio Barcelona, le Barça aurait engagé la société I3 Ventures pour discréditer les joueurs du staff, les anciens joueurs, les candidats à la présidence et aussi des personnalités politiques comme Carles Puigdemont, Quim Torra ou Oriol Junqueras, information qui a été catégoriquement démentie par le club blaugrana dans un communiqué.