Les champions d’Europe en titre ont pris la décision de changer d’hôtel pour leur prochain déplacement au Qatar en décembre prochain. En cause, une enquête sur les conditions de travail des employés de l’établissement où ils devaient initialement séjourner.

Attendu au Qatar en décembre prochain pour disputer la Coupe du monde des clubs, l’actuel leader de Premier League a décidé de poser ses valises dans un nouvel hôtel. Les Reds ne séjourneront pas au Marsa Malaz Kempinski en décembre prochain, comme initialement prévu. Et pour cause, les dirigeants de Liverpool ont eu écho d’une enquête sortie en 2018 par The Guardian au sujet des conditions de travail misérables des employés de cet établissement de luxe. 8 livres par jour pour 12 heures de travail d’affilée sous 45°C, voilà notamment ce que devaient endurer les agents de sécurité de l’hôtel. Le club « préfère s’installer dans un hôtel du continent qui ne suscite pas de telles inquiétudes » peut-on lire dans les colonnes du quotidien britannique.