Ce jeudi, la LFP a rendu son verdict pour la sanction à l’encontre du président de l’OM, Jacques-Henri Eyraud.

Pour être entré dans le vestiaire des arbitres et avoir critiqué Amaury Delerue, après le nul contre Montpellier en championnat, le dirigeant phocéen est sanctionné de “quatre matchs de suspension dont deux matchs avec sursis, de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles.” Ce dernier avait contesté vivement les expulsions de Payet et Kamara après la rencontre et le match nul concédé au Vélodrome.