Sauvé sur le terrain, Lille ne l’est pas encore en coulisses. En effet, le club nordiste doit offrir des garanties financières, sous peine d’une rétrogradation administrative en Ligue 2.

Si tel était le cas, Christophe Galtier rendra son tablier d’entraîneur, comme il l’a déclaré à nos confrères de La Voix du Nord. “Je suis de nature à penser que les gens sont sincères et jusqu’à preuve du contraire, je crois ce que me dit Gérard Lopez, mon président. Depuis des mois, Gérard Lopez me dit qu’il n’y aura pas de problèmes avec la DNCG. Mais si le club était rétrogradé pour des raisons administratives, je ne serai plus l’entraîneur parce que j’aurais été trahi.”

“J’aurais pu rester au club en cas de rétrogradation sportive, mais si le club était rétrogradé pour des raisons administratives, je ne serais plus l’entraîneur parce que j’aurais été trahi. Aujourd’hui, je ne peux l’imaginer en pensant à toutes les conversations que j’ai eues avec mon président”, a indiqué Galtier.