Pour sa première sur un banc d’équipe masculine, Corinne Diacre, entraîneure de Clermont, a vu ses hommes s’incliner à Brest (2-1). Sawadogo pensait avoir fait le plus dur pour les Auvergnats, mais Grougi et Alphonse ont permis aux Bretons de lancer leur saison sur une victoire.

Le premier match de la saison préfigure-t-il le reste de l’exercice ? Corinne Diacre, nouvelle entraîneure de Clermont et première femme à entraîner une équipe professionnelle masculine en France, ne l’espère pas. Car son équipe a été dominée à Brest, après avoir ouvert le score par Souleymane Sawadogo, qui a inscrit son premier but chez les pros dès l’entame de match (8e). Biens en place, les visiteurs contiennent les attaques prévisibles des Brestois, qui montreront un autre visage en seconde période.

En un quart d’heure, le Stade Brestois va faire déchanter Diacre et ses joueurs, moins à l’aise au retour des vestiaires. Cette fragilité est sanctionnée d’un pénalty à la 51e, converti par Bruno Grougi après une faute sur Nicolas Verdier. Les Finistériens poussent et finissent par doubler la mise grâce à une frappe d’Alexandre Alphonse à l’entrée de la surface (67e). Offensif, Clermont tentera de recoller, mais le poteau (70e) ou les gants d’Alexis Thébaux (90e) empêcheront Diacre de pleinement profiter de sa grande première.