D’abord en faveur d’une Ligue 2 à 22 équipes la saison prochaine, la LFP s’est finalement rangée à l’avis contraire de la Fédération française ce vendredi devant la haute juridiction administrative.

En mai dernier, l’assemblée générale de la Ligue de football professionnel s’était mise d’accord à 57% pour l’élargissement de la Ligue 2 à 22 équipes la saison prochaine. Mais devant le Conseil d’État ce vendredi, où Le Mans et Orléans défendaient leur maintien, la LFP a totalement changé d’avis, pour rejoindre celui de la FFF.

Pour justifier sa position, la FFF avance plusieurs arguments : le risque pour la santé des joueurs et le casse-tête organisationnel que représenterait une Ligue 2 à 22, ainsi que les « effets en cascade » qui en découleraient dans les divisions inférieures. De l’autre côté, Orléans et Le Mans craignent pour la survie de leur club en cas de relégation en National. L’ordonnance du Conseil d’État sera rendue « lundi soir ou mardi matin ».