Bernard Tapie a été interrogé par le Figaro sur la rumeur prêtant au prince saoudien Al-Walid la volonté de racheter l’OM. Pour l’ancien président olympien, difficile d’imaginer Margarita Louis-Dreyfus vendre le club. Les dirigeants de l’OM ont toujours dit qu’ils ne voulaient pas vendre. Ils n’avaient pas l’air du tout au courant de cette information ou alors ils nous racontent des histoires. Le crédit qu’il faut apporter à cette information sur l’acheteur saoudien me parait donc un peu court, explique-t-il, assurant que lui ne mettrait pas les 150 millions d’euros annoncés comme nécessaires pour le rachat de l’OM.

Quant à la possibilité de le voir revenir au club si un investisseur russe ou saoudien le rachète, elle est également nulle selon lui. Il ne m’appellerait jamais. C’est impossible. Un investisseur pourrait avoir besoin d’un Vincent Labrune qui s’est fait connaitre grâce au club. Mais pourquoi viendrait-il chercher quelqu’un comme moi, plus connu que lui parce que j’ai remis le club d’actualité par le passé. C’est un peu comme l’histoire du Phocéa: j’ai fait connaître ce bateau et Mouna Ayoub l’a racheté et c’est grâce au bateau qu’elle s’est fait connaître, plaisante Tapie. Votre proposition n’est pas crédible. Plus sérieusement, je n’ai pas dit que je n’ai pas envie ou que je ne le ferai pas, mais cette hypothèse ne peut tout simplement pas arriver.