Les Girondins de Bordeaux ont l’occasion de provisoirement reprendre la tête de la Ligue 1, vendredi soir, en ouverture de la 9e journée de Ligue 1. Un état de fait qui démontre le bon travail de Willy Sagnol depuis le début de saison.

Accès au direct commenté

Willy Sagnol a parfaitement réussi ses grands débuts à la tête des Girondins de Bordeaux. Le club au scapulaire est actuellement deuxième du championnat de France et tout le monde s’accorde à dire que le jeu pratiqué à Chaban-Delmas est bien plus séduisant que celui proposé par Francis Gillot, son prédécesseur. Pour autant, avant d’affronter Reims vendredi soir, l’ancien international français a l’impression que son équipe baisse de pied. Ce sont les résultats qui donnent la confiance. J’ai aussi dit que c’était moins bien en termes de contenu, a admis le technicien bordelais devant les médias.

Pour que ses troupes retrouvent le jeu chatoyant des premières journées, Sagnol travaille beaucoup sur l’état d’esprit général au sein de son équipe. C’est un travail au quotidien, il ne faut pas accepter de perdre un petit jeu, rater une passe. On dit qu’en France nous ne sommes pas performants dans ce domaine, par rapport aux autres pays je suis d’accord. Chez nous ce n’est pas culturel, il faut le travailler sans cesse, a-t-il expliqué. Cela se voit sur la pelouse, comme lorsque les Marine et Blanc sont parvenus à arracher la victoire face à Rennes à la 93e minute de jeu.

Afin d’arriver à motiver ses joueurs, l’ancien joueur du Bayern préfère ne pas trop s’attarder sur le jeu des autres. Il s’en explique : Ce qui nous intéresse c’est ce que nous pouvons faire. Nous sortons d’une belle semaine avec sept points sur neuf. Elle ne sera valorisée que si la performance dans le jeu est à la hauteur vendredi. La seule chose qui nous intéresse c’est nous, ce qu’on doit améliorer ou garder. Et pour le moment, il semble qu’il y ait plus de chose à garder qu’à améliorer.

Benjamin Feurgard