Ce soir (20h45), Montpellier se déplace sur la pelouse de Nice pour un match avec deux équipes en forme de ce championnat de France. Nice reste sur trois matchs sans défaite alors que Montpellier sur deux victoires consécutives. La rencontre de ce soir peut permettre à Nice de revenir à hauteur de Monaco et prendre trois points d’avance sur Paris, avant le classico de dimanche.

Seule la victoire compte pour Nice ce soir qui reçoit Montpellier. Si les hommes de Lucien Favre veulent rester au contact des deux cadors de la Ligue 1, il faudra absolument s’imposer face à Montpellier, une équipe en forme depuis quelques matchs en Ligue 1. L’objectif de la soirée est clair, gagner, et cela peut permettre de réaliser un petit coup de pression sur Paris et Monaco qui joueront deux matchs compliqués ce week-end face à Marseille et Guingamp. Lucien Favre pourra compter sur des retours pour cette rencontre mais devra se passer de Mario Balotelli suspendu après son expulsion à Lorient, et de Plea, out jusqu’à la fin de la saison alors que Malang Sarr n’est toujours pas là. Mickaël Le Bihan, arrêté depuis 15 mois par des blessures, fait son retour dans le groupe du Gym pour la réception de Montpellier. Les Aiglons n’ont plus perdu sur leur pelouse depuis 18 matchs (15 succès, 3 nuls), et ne se sont inclinés qu’à deux reprises depuis le début de la saison. Pour éviter d’être décrochés de Monaco, l’actuel leader de la Ligue 1, les hommes de Lucien Favre devront impérativement s’imposer à l’Allianz Riviera.

La renaissance du MHSC

Le choc psychologique, c’est l’excuse principale quand un nouvel entraîneur arrive pendant la saison et des résultats positifs qui suivent. Jean-Louis Gasset a presque réussi son défi. 3 victoires en 4 matchs de Ligue 1 depuis son arrivée et la seule défaite, c’est contre le leader, l’AS Monaco, dans une partie ou les hommes de Gasset avaient montré un très beau visage. Ce soir pour le déplacement à Nice, le coach du MHSC devra composer sans William Rémy, en raison d’une entorse à une cheville. En revanche, les défenseurs Mathieu Deplagne et Cédric Mongongu effectuent, eux, leur retour dans le groupe. Jonathan Ikoné et Casimir Ninga sont, eux, encore absents. Accrocher une équipe du TOP 3 peut permettre à Montpellier de prendre le large avec la zone rouge et se concentrer sur le jeu réalisé par l’équipe pour essayer de réaliser une belle fin de saison avec le nouveau coach.

Les équipes probables
Nice : Cardinale – Souquet, Baysse (cap), Dante, Dalbert – Obbadi, Cyprien, Seri – Eysseric, Belhanda, Donis

Montpellier : Pionnier – Mukiele, Hilton (cap), Pokorny, Roussillon – Skhiri, Sessegnon – Mbenza, Boudebouz, Lasne – Mounié

Les groupes
Nice : Cardinale, Benitez – Souquet, Baysse, Burner, Le Marchand, Dalbert, Dante – Belhanda, Seri, Eysseric, Walter, Obbadi, Cyprien, Koziello – Le Bihan, Srarfi, Donis

Montpellier : Pionnier, Jourdren, Hilton, Pokorny, Mukiele, Congré, Roussillon, Deplagne, Mongongu, Boudebouz, Skhiri, Dolly, Lasne, Sessègnon, Sylla, Mounié, MBenza, Camara

Les stats d’avant-match :
Nice n’a perdu que 2 de ses 8 dernières confrontations face à Montpellier en L1 (3 victoires, 3 nuls), après s’être incliné lors de 6 des 7 précédentes (1 nul).
Nice n’a perdu aucune de ses 4 dernières réceptions de Montpellier en L1 (2 victoires, 2 nuls), après avoir perdu les 3 précédentes.
Nice a trouvé le chemin des filets lors de chacune de ses 9 dernières rencontres face à Montpellier en Ligue 1. Il faut remonter au 28 janvier 2012 pour voir les Aiglons rester muets face au MHSC dans l’élite (0-1).
Montpellier n’est resté muet que lors de 2 de ses 11 derniers déplacements à Nice en Ligue 1, le 10 mars 2013 (0-2) & le 18 décembre 2015 (0-1).

NICOLAS PELLETIER